Site pour photographe WordPress

Site pour photographe WordPress

Comparé à PhotoDeck

Bien qu’ils puissent être tous les deux utilisés pour créer un site pour photographe, WordPress et PhotoDeck sont deux solutions radicalement différentes : WordPress est un outil populaire et flexible de création de site générique, alors que PhotoDeck est une plate-forme intégrée conçue pour les photographes professionnels et les photothèques.

Dans cet article, nous couvrons les différences principales et pourquoi, dans la plupart des cas, PhotoDeck est un outil beaucoup mieux adapté à la création d’un site pour photographe.

WordPress vs PhotoDeck : quels sont leurs objectifs ?

Photodeck website
Un site PhotoDeck

WordPress est un outil de création de site générique. Il permet de créer un site avec un nombre limité de pages, et inclut un blog complet. Il n’est pas destiné spécifiquement à la photographie et peut être utilisé pour créer des types de sites très différents.

De nombreux thèmes sont créés et proposés par des vendeurs indépendants, et des fonctionnalités peuvent être ajoutées via des plugins, qui sont des modules qui fonctionnent comme des surcouches sur WordPress.

PhotoDeck permet également de créer un site, mais est complètement optimisé pour la photographie et de gros volumes d’images et de vidéos.

Plus qu’un outil de création de site pour photographe, PhotoDeck est une plate-forme complète pour organiser, gérer, livrer et vendre des médias. Il est purement destiné aux photographes, agences et photothèques d’entreprise.

Facilité d’utilisation et efficacité pour un photographe

WordPress nécessite que l’utilisateur sache mettre à jour le logiciel et installer thèmes et scripts. C’est une plate-forme efficace de publication générale et blog, mais qui n’est pas conçue pour supporter le travail quotidien des photographes professionnels ni des photothèques.

Pour un site photographe, WordPress peut fonctionner pour de simples portfolios en ligne, mais il n’est pas adapté à la création de galeries privées, par exemple.

Photodeck gallery
Galerie de reportage créée avec PhotoDeck

D’un autre côté, PhotoDeck laisse ses membres se concentrer complètement et efficacement sur leurs contenus et leur travail professionnel, sans connaissance technique requise.

Son interface est conçue pour aider notamment à créer facilement un site pour photographe, mais elle est principalement optimisée pour gérer et partager (ou vendre) des images et vidéos, même des millions, au quotidien. C’est un outil conçu d’abord pour les photographes et qui aide à gagner du temps.

WordPress offre de la liberté au niveau du code, PhotoDeck offre de la flexibilité en supportant différents modèles et flux de travail de photographe.

Comment fonctionnent-ils ?

WordPress et PhotoDeck fonctionnent de manière très différente, et les implications sont profondes.

WordPress consiste en une série de scripts qui peut être installée sur presque n’importe quel serveur web générique basé sur un hébergement de fichiers. Chaque installation est unique, le propriétaire du site (le photographe) gère généralement lui-même ces scripts, et peut ajouter de nouveaux scripts / plugins en surcouche, ce qui offre une grande liberté.

À l’opposé, PhotoDeck est une solution Cloud complètement intégrée. Elle ne fonctionne que sur nos serveurs, et il n’y a pas d’espace disque accessible où les membres peuvent installer des scripts ou importer des fichiers : les fichiers médias sont stockés dans le Cloud, et le reste est dans une base de donnée unique centrale. Ainsi, tout peut être étroitement intégré et optimisé comme un ensemble.

Photodeck interface fr
Gestion des galeries dans PhotoDeck

Vitesse

Une conséquence de cette différence d’architecture est la vitesse, aussi bien dans l’espace d’administration que sur le site créé, et un site WordPress est généralement bien plus lent.

Sur la plupart des installations WordPress, la combinaison d’un stockage partagé lent, de faibles ressources serveur allouées, et de non-optimisation des scripts (et plugin) résulte en un temps de réponse très lent.

Sur PhotoDeck, l’architecture permet de tout optimiser pour la vitesse, aussi bien au niveau des composants individuels, que comme un système complet.

Le résultat est un temps de réponse qui est généralement des dizaines de fois plus rapide qu’une installation WordPress typique, et c’est important aussi bien pour les visiteurs humains du site que pour le référencement.

Pour être juste, un site pour photographe WordPress peut être rendu plus rapide avec l’ajout de technologies de cache et en utilisant un serveur web rapide, voire dédié, mais cela requiert souvent au moins un minimum de connaissances techniques, a un coût certain (certains hébergeurs proposent un service premium plus optimisé pour WordPress), et restera plus lent qu’un site PhotoDeck.

Je gère également mon propre site WordPress, et je suis époustouflé par la vitesse de chargement sur PhotoDeck et la résolution des images sur tous les écrans.Steven Kennedy

Sécurité

L’architecture ouverte et modulaire de WordPress le rend intrinsèquement beaucoup moins sécure.

Puisqu’il est basé sur un espace disque directement accessible à l’utilisateur et aux plugins externes qui ont pu être ajoutés, il n’est pas rare que des hackeurs puissent également installer leurs propres scripts, généralement de manière automatisée par des robots infiltrant des installations non mises à jour.

Et comme WordPress fonctionne sur des serveurs qui ne font pas de discrimination, ces scripts néfastes peuvent alors tourner librement au sein du site du photographe, accéder à ses données, et attaquer ses visiteurs. Naturellement, cela est un désastre pour quiconque tient à sa réputation.

La sécurité de WordPress se base sur l’utilisateur (dans ce cas, le photographe) mettant à jour régulièrement toutes les parties du site et sachant ne pas installer de plugins tiers non sécures.

PhotoDeck est à l’opposé : comme l’architecture et le code sont fermés, il y a tout d’abord dramatiquement moins d’exposition, de « surface d’attaque ». Un membre ne peut pas installer de plugin ou script, même pas du code JavaScript sur leur site : tout ce qui tourne sur la plate-forme est étroitement contrôlé par l’équipe PhotoDeck et peut ainsi être sécurisé.

De plus, les mises à jour de sécurité sont appliquées immédiatement sans intervention requise, et le photographe n’a pas à s’en soucier.

Légalité

WordPress vous laisse installer n’importe quoi sur votre site, et c’est là aussi un cas de « avec la liberté vient la responsabilité ». En effet, il n’est que trop facile d’installer un script qui ne respecte pas les lois sur la protection des données, en particulier le RGPD.

Avec PhotoDeck, des scripts et services de traçage ne peuvent être incorporés que via l’interface d’administration, s’ils sont officiellement supportés, et dans ce cas ils sont également automatiquement intégrés avec la police d’acceptation des cookies que vous choisissez.

Il est donc facile de rester dans la légalité sans migraine.

Pour être clair, il est absolument possible de créer un site WordPress légal, et il est certainement possible d’enfreindre la loi avec un site PhotoDeck. Mais comme pour la sécurité, WordPress s’appuie bien davantage sur le fait que le propriétaire du site doive savoir ce qu’il fait.

Photographes utilisant WordPress ET PhotoDeck

Nico morgan
Nico Morgan utilise PhotoDeck pour son site principal, et WordPress pour son blog

Pour un site photographe, WordPress ne peut pas remplacer efficacement PhotoDeck en ce qui concerne les galeries clients ou la vente de fichiers numériques.

Mais si vous pouvez gérer les aspects de lenteur et de sécurité du site, WordPress offre des fonctions complètes de blog, un peu plus de flexibilité sur les thèmes, et vous laisse installer des scripts personnalisés si vous en avez réellement besoin.

Il est par conséquent parfois justifié d’utiliser les deux, avec WordPress dédié à une partie du site (par exemple le blog), et PhotoDeck une autre (par exemple les galeries clients ou de vente).

Techniquement, ce seront des sites de photographie indépendants, mais ils peuvent être placés les deux sous votre propre domaine, et s’ils partagent une identité visuelle commune (logo, couleurs, typographie), leur intégration peut être assez transparente.

Cette approche est également parfois utilisée par de nouveaux membres PhotoDeck qui ont déjà investi dans un site pour photographe WordPress, mais qui ont besoin de la puissance de PhotoDeck pour leurs galeries et leur travail quotidien. Il n’est alors pas rare qu’ils basculent complètement sur PhotoDeck dans un second temps…

Pour en savoir plus, voyez comment créer un site pour photographe avec PhotoDeck !

Intéressé par de nouveaux articles comme celui-ci ?

Abonnez-vous à notre newsletter mensuelle !
Des articles utiles et les dernières nouveautés, pas de spam.